Direction du laboratoire

Marie-Carmen Castillo est Professeur de Psychologie et Directrice du LPN. Ses recherches sont consacrées à la schizophrénie et au sujet schizophrène : rapport aux symptômes (hallucinations), vécu du trouble (annonce du diagnostic, stigmatisation) et de son évolution (rechutes, évolution positive du trouble, processus de rétablissement) ; études sur la structuration discursive du délire et des effets d’interaction dans les entretiens cliniques avec des sujets délirants.

Email : marie-carmen.castillo@univ-paris8.fr

Antoine Bioy est Co-directeur du laboratoire, professeur de psychologie clinique et psychopathologie et psychologue-clinicien, travaillant dans le cadre des approches humaniste, existentielle et transpersonnelles. Il développe des recherches principalement autour de la corporalité et la psychopathologie du somatique (notamment en douleur chronique et en situation palliative) ; des processus en jeu dans les transes à visée thérapeutique (et particulièrement l'hypnose), et des dynamiques relationnelles (alliance thérapeutique et notion de présence). Il s'attache ainsi à développer un modèle du changement qui intègre la dimension de la sensorialité, des images métaphoriques (figures de l'analogie), des processus de transe et de la présence.
 

Email : antoine.bioy@iedparis8.net

Professeurs

Alain Blanchet est Professeur Emérite de psychologie. Ses recherches portent sur l’analyse des discours de sujets présentant des caractéristiques particulières (troubles psychopathologiques, situation de confinement, exposition à une situation potentiellement traumatisante), et sur les mécanismes de la communication dans l’entretien clinique et les situations psychothérapeutiques (recherche de marqueurs linguistiques et physiologiques de l’interaction thérapeute-patient).

​​​​​

Email : alain.blanchet@univ-paris8.fr

Michèle Montreuil est Professeur de psychologie et psychologue. Ses recherches portent sur les troubles émotionnels et cognitifs dans les affections psychiatriques et neurologiques. Elle mène également des études sur la qualité de vie, le soutien social perçu, les facteurs d’adaptation et de rétablissement du patient et de son aidant dans les affections chroniques. Depuis 2015, elle est la référente pour le LPN du Groupement d’Intérêt Scientifique (G.I.S.) franco-britannique « International Multiple Sclerosis Partnership in Research (IMSPIRE) ».

Email : michele.montreuil@univ-paris8.fr

Les thématiques de recherche du Professeur Ayman Tourbah concernent la sclérose en plaques (SEP), la neuro-ophtalmologie et les maladies neuro-métaboliques de l’adulte, avec leurs aspects cliniques, neuroradiologiques, physiopathologiques et thérapeutiques. La recherche clinique s’appuie sur le suivi des cohortes de patients atteints de SEP, avec les aspects diagnostiques, socio-cognitifs et pronostiques. L’avancée la plus importante de ces deux dernières années concerne la mise en évidence des rapports étroits entre le métabolisme neuronal et oligodendrocytaire et la SEP progressive, et la démonstration de l’efficacité du MD1003 dans la SEP progressive dans deux études multicentriques qu’il coordonne.

 

Email : atourbah@chu-reims.fr

Les travaux du Professeur Arnaud Plagnol portent sur le rétablissement et l’approche clinique fondée sur les valeurs dans les troubles mentaux persistants et les situations de handicap, l’épistémologie de la psychiatrie et l’espace subjectif de représentation (mémoire, imaginaire et potentiels mentaux). Une synthèse de son cadre conceptuel permettant de décrire l’espace de représentation en lien avec la psychopathologie a été publiée dans un ouvrage paru aux éditions du CNRS.

 

Email : arnaud.plagnol@uiedparis8.net

Jean-Luc Picq est Professeur de Psychologie. Ses recherches concernent l'étude du vieillissement cérébral et cognitif d’un petit primate lémurien, le microcèbe (Microcebus murinus), qui peut être utilisé comme un modèle pour comprendre le vieillissement cérébral normal ou pathologique de l’homme. Il s'agit notamment de tester l’efficacité des protocoles de restriction calorique ou de supplémentation alimentaire pour différer les effets du vieillissement et tout particulièrement l'apparition du déclin cognitif et des maladies neurodégénératives. Un autre but est d'évaluer l'impact de divers mécanismes tels que les processus de nucléation-propagation ou de neuro-inflammation dans la pathogénie de la maladie d'Azheimer.

Email : jean_lucpicq@hotmail.com

Maîtres de conférences

Morgiane Bridou est Maître de Conférences. Ses recherches sont ont centrées sur : l’évaluation des déterminants psychologiques impliqués dans l’adoption de comportements préventifs et/ou de dépistage des pathologies sévères ou chroniques ; l’évaluation des processus cognitifs, émotionnels et comportementaux à l’œuvre dans l’initiation et le maintien de l’anxiété envers la santé chez des personnes souffrant d’une pathologie somatique sévère ou chronique ; l’élaboration et l’évaluation de l'efficacité de dispositifs d’accompagnement psychothérapique individuel ou en groupe dans la gestion de ces maladies ; l’évaluation des déterminants et facteurs psychologiques impliqués dans leur ajustement, adaptation et/ou rétablissement.  

 

Email : morgiane.bridou@univ-paris8.fr

Nathalie Duriez est Maître de Conférences et spécialiste de thérapies familiales. Ses recherches portent sur : le rétablissement et les processus thérapeutiques ; les méthodes mixtes (qualitatives et quantitatives) d'évaluation des psychothérapies ; les processus de changement et la théorie du renversement (Apter) ; les modérateurs et médiateurs dans la thérapie familiale systémique ; les patterns transactionnels, l' intersubjectivité et régulation émotionnelle ; les trraumatismes, deuils et processus de résilience ; enfin les utations psycho-sociétales, addictions et psychothérapies

Email : nathalie.duriez@iedparis8.net

Les recherches de Marie Koenig portent sur le paradigme du « rétablissement » (recovery) dans le champ des troubles psychiques, et visent à mieux comprendre les processus subjectifs de reconstruction identitaire et de restauration du « pouvoir d’agir » (empowerment) des personnes vivant avec un trouble psychique tel que la schizophrénie, en intégrant le savoir expérientiel des patients, des aidants et des professionnels de santé. Elle contribue également au développement de dispositifs cliniques innovants favorisant le rétablissement et l’inclusion sociale des patients et de leurs aidants, avec un intéret pour la pair-aidance, et le recours à une perspective de médecine narrative, au sein d’une approche clinique post-moderne se situant au confluant de différentes disciplines (psychologie, sociologie, philosophie).

 

Email : marie.koenig02@univ-paris8.fr

Alexandra Ernst est Maître de Conférences. Ses travaux portent sur les troubles de la mémoire autobiographique et de la pensée future (i.e., notre capacité à nous rappeler/imaginer notre passé/futur personnel) dans des affections neurologiques (e.g., sclérose en plaques, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson). Son objectif est d’identifier les mécanismes cognitifs et cérébraux sous-tendant ces altérations et de développer des interventions cognitives visant à les compenser. Un autre volet de ses travaux porte sur les répercussions des troubles de la mémoire autobiographique et de la pensée future sur le self et l’identité personnelle des individus.

Email : alexandra.ernst-muhlenbach@univ-paris8.fr

Magali Molinié explore les constructions sociales du deuil et du rapport aux défunts telles qu’elles ont été progressivement élaborées en France depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours. Son objectif est de contribuer à l’élaboration d’un modèle multidimensionnel du deuil (dans ses aspects phénoménologique, psychosocial et culturel) et de permettre de nouvelles modalités de conversations avec les endeuillés, incluant la personne disparue comme possible agent thérapeutique. Un autre axe de travail concerne le rétablissement et les pratiques d’auto-support, notamment dans le champ de la psychose. Un des enjeux est d’associer les usagers à l’élaboration du cadre de la recherche.  

Email : magali.molinie@univ-paris8.fr

 

Françoise Sironi est Maître de Conférences et mène des recherches sur les processus de fabrication des auteurs de violences collectives (terrorisme, génocides, tortures…) ; sur la  pratique de l’expertise psychologique dans le cadre de la Justice Pénale Internationale. Elle étudie également les conséquences psychologiques de la torture, des traumatismes intentionnels et les traitements psychothérapiques répondant à ces problématiques. Elle s'intéresse enfin aux transidentités (transsexuels, transgenres), et aux dynamiques du métissage.

Email : francoisesironi@gmail.com

Claire Vallat-Azouvi mène des recherches sur la rééducation, la réadaptation et réinsertion socio-professionnelle des personnes cérébrolésées ; l’évaluation neuropsychologique cognitive et  écologique des séquelles cognitivo-comportementale des personnes cérébrolésées; les facteurs pronostics d’insertion. L’objectif de mes travaux de recherche est de mettre en œuvre et de valider des thérapeutiques innovantes permettant de réduire le handicap des personnes cérébrolésées (traumatisme crânien sévère et AVC), en particulier dans le domaine de la mémoire de travail (avec étude en imagerie cérébrale multimodale) et de la cognition sociale.

Email : claire.vallat-azouvi@univ-paris8.fr

Thomas Villemonteix est Maître de Conférences et psychologue-clinicien pratiquant les thérapies cognitivo-comportemental. Il étudie le trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité et les troubles du comportement chez l'enfant à l'aide d'outils d'imagerie cérébrale, avec un intérêt spécifique pour la dysrégulation émotionnelle. Ses recherches portent par ailleurs sur le développement et l'évaluation d'interventions destinées à améliorer l'accompagnement de ces patients, en particulier dans le travail avec l'enseignant, dans l'utilisation d'outils innovants types interfaces web et dans la prévention et l'information des parents et pré-adolescents.

Email : t.villemonteix@gmail.com