Doctorants

Julien Abou-Aichi

Mon premier axe de recherche porte sur les apports thérapeutiques de la créativité, le second, sur l’étude du discours délirant par le biais de l’analyse discursive. Ces deux axes définissent mon travail de recherche actuel : La création d’un module  d’écriture fondé sur la narrativité (considérée comme un processus créatif).

Direction de thèse : Marie-Carmen Castillo & Alain Blanchet

Contact : julien.abou@gmail.com
 

 

Sarah Del Goleto

 

J'utilise la méthode des potentiels évoqués pour investiguer les mécanismes neurocognitifs qui sous-tendent le déficit de mentalisation observé dans les troubles du spectre schizophrénique. Elle s’intéresse également aux techniques de remédiation cognitive visant à réduire ce déficit.

Direction de thèse : Milena Kostova

Contact : sarahdelgoleto@gmail.com

 

Laure Fillette

Mes recherches visent à contribuer à un modèle explicatif de la schizophrénie paranoïde à partir des situations de traitement de l'ambiguïté. Notre démarche expérimentale consiste à définir en quoi le fonctionnement du schizophrène diffère de la normale sur le plan neuropsychologique ainsi qu'au niveau clinique, lorsque le sujet est en situation ambiguë. L'un des principaux objectifs est de démontrer qu'il existe un lien entre le niveau d'ambiguïté d'une situation et l'émergence des symptômes délirants.

Direction de thèse : Marie-Carmen Castillo & Céline Bonnaire

Contact : laure.fillette@gmail.com

Clémence Isaac

Mes recherches concernent l'évaluation des troubles cognitifs et fonctionnels des patients en psychiatrie, particulièrement dans les troubles de l'humeur, réalisée au moyen de méthodologies quantitatives et qualitatives, en associant des outils permettant une observation comportementale, neurobiologique (techniques d'imagerie, BDNF) et des processus de pensée (méthodes projectives). Je m'attache également au développement et à l'évaluation d'un programme de remédiation cognitive ciblant les troubles cognitifs et fonctionnels des patients stabilisés avec un trouble bipolaire.

Direction de thèse : Dominique Januel & Marie-Carmen Castillo

Contact : researchgate.net/profile/Clemence_Isaac
 

Bertrand Lionet

Ma thèse porte sur la psychopathologie de la douleur autour de la question de la mobilité psychique définie comme la capacité à se remettre en mouvement psychiquement. D’une part, j’étudie l’impact psychologique de la douleur en termes de rétrécissement phénoménologique du vécu individuel. D’autre part, j’essaie de cerner dans quelle mesure la mobilité psychique est effectivement un facteur d’évolution favorable dans la douleur chronique, et quels aspects de cette mobilité psychique sont à soutenir en priorité. Un des objectifs de mon travail est de permettre de mieux cibler les interventions dans la prise en charge de la douleur.

Direction de thèse : Antoine Bioy

Contact : bertrand.lionet@neuf.fr
 

Anne Plantade

Psychologue, superviseuse et enseignante, ma recherche doctorale porte sur la formation des psychothérapeutes à l'alliance thérapeutique, et plus particulièrement sur le développement de leurs capacités réflexives.

Direction de thèse : Alain Blanchet & Marc-Simon Drouin

Contact : anne.plantade@yahoo.fr
 

Clotilde Potez

Notre étude vise à évaluer l’évolution de facteurs psychologiques potentiellement impliqués dans la démarche de dépistage du VIH chez l’adulte. Nous cherchons ainsi à élaborer un modèle expliquant les stratégies d’ajustement psychologique au dépistage du VIH au travers d’une étude longitudinale. La connaissance des facteurs psychologiques (traits de personnalités, aspects cognitifs, comportementaux et émotionnels) et de leur évolution tout au long de la démarche du dépistage du VIH permettra de déterminer comment ajuster et personnaliser davantage la prise en charge des personnes venant réaliser un test.

Direction de thèse : Michèle Montreuil & Morgiane Bridou

Contact : clotilde.potez@gmail.com
 

Ingrid Rassaby

Je mène une analyse qualitative du rapport au corps dans la culture réunionnaise, née de la rencontre des nombreuses cultures, durant la période du colonialisme et de l’esclavage. Elle est mue par un système de croyances aux origines multiples, qui infiltre différents secteurs de la vie dont celui du corps et de la santé. Ces croyances organisent le schéma de représentations de la vie et de la mort, et par extension le corps, impliqué dans les rituels (certains ayant l’effet de rites initiatiques) rythmant la vie du sujet de culture. Au-delà des questions de somatisation, ou de la dialectique du somato-psychique et de la psychosomatique, il s’agit d’étudier l’empreinte particulière de la culture sur la corporéité.

Direction de thèse : Antoine Bioy

Contact : cecile.darsa@orange.fr



 

Flora Roizot

Ma recherche, intitulée 'La dynamique de l'incertitude: une analyse qualitative longitudinale auprès d'adolescents atteints de cancer et leur mère', s'articule autour du concept de la clinique de l'incertitude. L’objectif est d'investiguer les manifestations de l'incertitude ainsi que les modes de réaction à celle-ci auprès de patients adolescents atteints de cancer et leurs mères. En fonction des différents temps de la maladie et de la prise en charge de la pathologie cancéreuse, nous observerons la manière dont l’incertitude va s’articuler autour du travail de l’adolescence, du travail de la maladie et de la dyade mère–adolescent, depuis l'annonce diagnostic jusqu'à 6 mois post-diagnostic.

Direction de thèse : Antoine Bioy

Contact : flora.roizot@chu-dijon.fr



 

Pauline Simon-Herrera

Mes recherches portent sur les stratégies de régulation émotionnelle au sein des interactions parent-enfant, dans un aspect développemental chez l’enfant d’âge préscolaire. Il s’agit d’analyser, en utilisant l'enregistrement vidéo, les processus de co-régulation et d’auto-régulation au sein des interactions familiales. Ma recherche porte spécifiquement sur les enfants évoluant au sein d’une double parentalité dans le cadre d’une mesure de placement judiciaire. L’objectif est de comprendre comment se développent les stratégies de régulation émotionnelle de ces enfants confrontés à divers modèles parentaux.

Direction de thèse : Alain Blanchet & Nathalie Duriez

Contact : pauline.simon23@gmail

Véronique Suissa

 

Mes travaux de recherche s’inscrivent dans le champ de la santé et ont pour objet l’évaluation de l’impact des Médecines Complémentaires et Alternatives (MCA) chez les patients atteints de cancer. Je m’intéresse plus particulièrement au lien entre l’utilisation des MCA et l’amélioration du vécu de la maladie, la détérioration de la représentation de la médecine et de la relation soignant/soigné et le développement de croyances pouvant conduire à un refus de traitements curatifs. Plus largement, cette thématique nouvelle engage différents axes d’études telles que : l’évolution conceptuelle du soin et de l’accompagnement des malades ; la question de l’observance/inobservance, et du refus de traitements chez les patients ;l’expansion des soins de supports ; les dérives sectaires gravitant autour du champ de la santé.

Direction de thèse : Marie-Carmen Castillo & Alain Blanchet

Contact : veroniquesuissa@gmail.com
 

Stéphane Breton

 

Ma recherche porte sur l’hypnose de François Roustang (1923-2016), dont l'approche souvent singulière voire radicale a été l’occasion de repenser la place du corps, du geste dans sa perspective thérapeutique et de repositionner le thérapeute à sa « juste place » dans ce qu’il nommait « l’impersonnalité ». Dans la perspective d’une analyse critique, nous tacherons de mettre en relief ce qui fonde la « modification thérapeutique » selon François Roustang. Il s’agira  dès lors de mesurer en quoi la « méthode Roustang » modifie quelque chose chez le patient et sur quels plans,  quels rapports à soi et au monde ? Pour cela, nous nous efforcerons de discriminer les leviers, les facteurs de ce changement en prenant appui sur une étude qualitative longitudinale de patients traités par Roustang et par des thérapeutes se reconnaissant de sa pratique.

Direction de thèse : Antoine Bioy

Contact : bretonstef@yahoo.fr
 

Marthe Ducos

 

J’étudie le vécu de l’enfant entre 2 et 5 ans en deuil de son parent suite à un cancer. Quelles sont les conséquences d'une perte aussi précoce ? Comment prévenir les troubles psychopathologiques souvent plus importants chez les orphelins ? Comment l’entourage, lui-même en deuil, peut-il accompagner l’enfant dans ce processus de deuil ? Mon travail comporte deux axes : l’étude du deuil chez le jeune enfant et l’évaluation d’un dispositif de prise en charge de la famille et de l’enfant, La Petite Fille aux Allumettes. Nous supposons que ces groupes thérapeutiques pour familles endeuillées aideraient l’enfant à entrer dans un processus de résilience, lui permettant de maintenir un attachement sécure avec le parent vivant et de mieux réguler ses émotions.

Direction de thèse : Nathalie Duriez & Arnaud Plagnol

Contact : marthe.ducos@hotmail.fr
 

Dorothée Jeudi

 

L’objet de ma recherche est issu de ma pratique de psychologue clinicienne en équipe mobile de soins palliatifs et de questionnements y afférent. Elle porte sur  « L’identification des situations palliatives à l’épreuve de la subjectivité des professionnels d’un service d’hématologie médicale ». Il s’agit de la rencontre entre la subjectivité des professionnels travaillant dans le champ médical et une difficulté apparente à identifier les situations palliatives qui oriente la prise en charge des patients et leurs proches. Evaluer la situation de maladie des patients relèverait aussi de processus psychiques inconscients. Je vais donc m’attacher à mener une étude qualitative dans le cadre de ma thèse dans l’objectif de cerner davantage les facteurs subjectifs qui empêcheraient d’identifier la situation palliative d’une maladie. La prise en charge des patients atteints de maladies hématologiques, par les traitements apportant de longues rémissions, accentuerait les mécanismes subjectifs des professionnels et la difficulté d’identifier les situations palliatives.

Direction de thèse : Antoine Bioy

Contact : dorothee.jeudi@chu-reunion.fr

Elodie Gilliot

 

Notre recherche porte sur le sujet de l’empowerment en psychiatrie, autrement dit sur la capacité des usagers de la psychiatrie à être acteurs de leur propre vie. En tant que dimension essentielle du rétablissement, l’empowerment représente un enjeu clinique important pour les personnes vivant avec un trouble psychique sévère ou envahissant. Mais en tant que représentant du « pouvoir d’agir » des individus, il soulève également des enjeux sociaux, politiques et éthiques considérables, qui se traduisent aujourd’hui par une difficulté à le mettre en œuvre au sein de la psychiatrie française. Il réactive notamment les débats toujours très vifs autour du consentement et de la contrainte dans les pratiques de soin en santé mentale. Il nous semble ainsi important de s’attacher à porter une réflexion sur sa définition, ses enjeux et ses applications pratiques.

Direction de thèse : Marie-Carmen Castillo

Contact : elodie.gilliot@gmail.com

Clément Maillot

 

L’hypnose est une approche simple et à la fois complexe. Elle est simple à utiliser, à mettre en place, il suffit juste de se lancer et de se laisser surprendre par la personne en face de nous. Elle peut être aussi complexe à appréhender, à comprendre. Cette thèse a pour objectif de mettre en exergue le rapport hypnotique, plus particulièrement le processus empathique durant cette rencontre. Nous supposons que ce processus pourrait être la clé de voute du processus relationnel et du processus thérapeutique. Pour mettre en avant ces objectifs nous nous orientons vers une mise en sens des vécus des patients et du praticien grâce à l’Interpretative Phenomenological Analysis. Dans le but d’accentuer la compréhension de l’hypnose développant ainsi cette approche.

Direction de thèse : Antoine Bioy & Christelle Viodé

Contact : clemsmaillot@gmail.com

Pascal Malet

 

La thèse que j’entreprends porte sur le concept de présence, qui est notamment évoqué dans le champ des approches humanistes et existentielles. J’étudie la notion de présence dans la pratique clinique en faisant appel à des concepts issus des champs de l’intersubjectivité, de l’intrasubjectivité, de la phénoménologie, des travaux portant sur la conscience corporelle et sensorielle. Je m’intéresse aux processus et stratégies par lesquels le psychothérapeute oriente et utilise sa conscience corporelle et sensorielle pour influer sur la dynamique intersubjective et l’issue thérapeutique.

Direction de thèse : Antoine Bioy

Contact : pascal.malet@icloud.com

Christophe Reintjens 

 

Ma recherche doctorale concerne les aidants professionnels de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un syndrome apparenté. L’objectif général est d’utiliser deux approches spécifiques, que nous pensons susceptibles d’aider à la résolution des difficultés rencontrées et à la conception de formations et d’interventions psychosociales plus adaptées à l’accompagnement des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs. Ces deux approches sont : le « handicap cognitif situé » d’une part et le « bien-être au travail » d’autre part dont nous formulons l’hypothèse qu’elles concourent conjointement à l’adaptation de l’environnement social aux déficits cognitifs et comportementaux de la maladie d’Alzheimer et de syndrome apparentés. Le programme que nous proposons comprend des journées d’actions de sensibilisation/formation à l’approche du handicap cognitif situé, du bien-être au travail et de l’importance de l’environnement social ; ainsi que des mises en pratique de modalités spécifiques d’accompagnement et d’aménagements organisationnels destinés aux équipes.

Direction de thèse : Milena Kostova

Contact : chris.reintjens@gmail.com